Présentation : Scapin

Publié le par lefrancaispourlesniais

Dans les fourberies de Scapin le personnage m'ayant marqué le plus dans cette histoire est Scapin qui en est le personnage principal.

Il fut créer par Molière mais à l'origine Scapin vient d’un personnage de la commedia dell'arte, Scappino (son nom en italien), c'est aussi un zanni (Les zanni sont des personnages de théâtre type de valets) proche du caractère de Brighella (personnage valet bouffon de la comédie italienne).

Scapin est un personnage fourbe, insouciant, cupide de plus il est le valet de Léandre.

Ce qui me marque chez ce personnage c'est qu'il est le maître dans la pièce car c'est lui qui manipule les personnages sur toute la pièce (il leur fait croire des choses mais qui ne sont pas vrai) en concevant des plans ingénieux c'est lui aussi qui est l'auteur de toutes les farces dans l'histoire de la pièce de théâtre.

Mais chacune de ses farces, il n'est pas toujours tout seul à les faire, il se fait aider par certains personnages comme Carle qui est un fourbe lui aussi et Sylvestre qui est le valet d'Octave.

Ce personnage vante un peu de son ingéniosité dont le ciel lui a fait don et dit aussi qu'on nomme vulgairement ses « gentillesses d'esprit, de ces galanteries ingénieuses, » par fourberies.

Dans le texte on prouve ainsi les arguments « A vous dire la vérité, il y a peu de choses qui me soient impossibles, quand je m'en veux mêler. J'ai sans doute reçu du Ciel un génie assez beau pour toutes les fabriques de ces gentillesses d'esprit, de ces galanteries ingénieuses, à qui le vulgaire ignorant donne le nom de fourberies; et je puis dire sans vanité qu'on n'a guère vu d'homme qui fût plus habile ouvrier de ressorts et d'intrigues, qui ait acquis plus de gloire que moi dans ce noble métier. Mais, ma foi, le mérite est trop maltraité aujourd'hui, et j'ai renoncé à toutes choses depuis certain chagrin d'une affaire qui m'arriva »

Dans cette pièce notamment on voit Scapin qui élabore un stratagème (une fourberie) permettant de faire payer au deux vieillards la rançon que les égyptiens avaient de demander pour que Léandre récupère Zerbinette il fait croire tout d'abord à Argante que le frère de l'amante d'Octave serait prêt a faire un arrangement en échange d’une forte somme d’argent c'est après cela que Scapin réussi à convaincre Argante pour qu'il cède les deux cents pistoles.

Puis vient le tour de Géronte à qui il lui fait croire que son fils a été enlevé et qu’il est retenu dans une galère turque. Il ne pourra être libéré que contre le paiement d’une rançon de quinze-cent écus.

Mais le vieillard essaye de d'échapper au paiement demander mais il finira par céder les quinze-cent écus. Enfinse vengera du père de son maître qui lui avait donner des coups de bâton parce qu'il avait eu lieu à un malentendu en le mettant dans sac qu'il ferma pour le taper mais la supercheries sera découverte par Géronte et il réussi aussi a faire en sorte que les vieillards ( les pères) soient d’accord pour que leur fils se marie avec leur amante.

Pour finir Scapin réussit à se faire pardonner de ce qu'il a fait au père de son maître et à Argante en simulant un accident mortel qu'il aurait eu en recevant sur la tête un marteau tombé d’un échafaudage.

Il fait croire cela pour que les deux vieillards ne se vengent pas des fourberies et des supercheries qu'il a fait à ceux-ci, qui voulait même le pendre pour ce qu'il avait fait.

En conclusion sur ce personnage fascinant Scapin est un fourbe qui comme ce qui a été dit qu'il est fourbe, insouciant, cupide n'est autre qu'un valet qui manipule à sa guise cuiconque mais aussi il rend service au gens qui lui demande en inventant ces stratagème par exemple : Octave et Hyacinte lui demande de l'aide pour que leur père accepte le mariage.

 

 

CADIOU Stevan

Publié dans Le théâtre comique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article