Relier : Le Tartuffe

Publié le par lefrancaispourlesniais

Parmis les oeuvres proposées , j'ai choisi Le Tartuffe de Molière car je connaissais un peu l'histoire. Entre les différents travaux proposés à faire, j'ai choisis de comparer cette pièce à une chanson. Cette dernière étant une chanson d'un groupe de visual-rock japonais , voici le traduction des paroles de Leech de The gazettE :

 

« Personne ne te croit (X4)

 

Le mur de marbre est fortement recouvert de saleté,

Une douleur comme celle qui m'a frappée ne me libérera pas

L'imperfection a jeté un coup d'oeil en grande quantité

L'expression avalée de la perfection

Moi qui chante du noir à nouveau. Moi qui teins en noir à nouveau

L'insulte qui a brisé ma tête tant de fois.

 

Envoyons un gibet dans la dernière scène que vous espérez

Ne cachez pas d'erreurs

Prenez vos responsabilités

Votre emplacement que je ne peux pas encore voir maintenant, quelque chose que je ne peux pas connaître

Ce que vous montrez n'est que la surface

Ce que vous vendez est de la contrefaçon de pensées

Sans aucun malaise, vous vous approchez de nouveau.

 

Peux-tu entendre la chanson de douleur comptante ?

(je veux éclater ton visage)

La représentation de la chanson reflétée dans tes yeux

(je veux éclater ton trucage)

Peux-tu entendre la chanson de douleur comptante ?

(je veux éclater ton axcuse)

Le jour noir ne s'effacer pas. Un poursuivant. Ta chance s'effrondrera un jour

Te haïr est un acte approprié.

 

Nettoyer les fautes, la non-expression et l'impuissance .

Même si le temps à très envie de l'oubli, je n'oublierai pas

 

Tu es pareil à une sangsue qui suce du sang pour vivre

 

Envoyons un gibet dans la dernière scène que vous espérez

Ne cachez pas d'erreurs

Prenez vos responsabilités

Votre emplacement que je ne peux pas encore voir maintenant, quelque chose que je ne peux pas connaître

Ce que vous montrez n'est que la surface

Ce que vous vendez est de la contrefaçon de pensées

Sans aucun malaise, vous vous approchez de nouveau.

 

Peux-tu entendre la chanson de douleur comptante ?

(je veux éclater ton visage)

La réponse reflétée dans tes yeux disparaît

(je veux éclater ton trucage)

Peux-tu entendre la chanson de douleur comptante ?

(je veux éclater ton excuse)

L'enterrement du jour noir dans le non-sens

Je me suis sentie humilié

 

Avec mon apparence triste , le beau silence hésite . Même fermer les yeux est un péché

Un poursuivant . Ta chance s'effondrera un jour.

Peux-tu entendre la chanson de douleur comptante ?

 

Tu es pareil à une sangsue qui suce du sang pour vivre (X4)»



J'ai choisis cette chanson car plusieurs passages m'ont rappelé la pièce.

Comme la seconde phrase de la chanson : « Le mur de marbre est recouvert de saleté » peut le laisser penser, « Le mur de marbre » peut représenter le coeur de Tartuffe qui serait alors recouvert de crime et de mensonge , ce qui correspond à la « saleté ».

Ainsi que : « Ce que vous montrez n'est que la surface » car Tartuffe se fait passer pour un homme de bien alors qu'il n'en est rien et qu'il ment aux gens « Ce que vous vendez n'est que de la contrefaçon de pensées » .

Les paroles suivantes « je veux éclater ton visage », « je veux éclater ton trucage » et « je veux éclater ton excuse » pourrait être la voix des personnages qui se sont rendus compte des mensonges de Tartuffe depuis le début et qui veulent , d'une certaine façon , faire ce que disent ces phrases.

Le « poursuivant » pourrait être l'Exempt de la pièce qui recherchait Tartuffe pour ces crimes ; la phrase qui suit « Ta chance s'effondrera un jour » correspond au moment où Tartuffe est retrouvé et jugé.

« Même si le temps a très envie de l'oubli , je n'oublierai pas » , cette phrase veut dire que le temps favorise l'oubli mais qu'on ne veut pas oublier certaines choses, ce qui renvoie au fait qu'Orgon ne veut pas oublier ce qui c'est passé avec Tartuffe pour ne pas se faire arnaquer une seconde fois.

Tartuffe a besoin pour vivre d'arnaquer les gens et c'est ce que peut indiquer la phrase suivante :

« Tu es pareil à une sangsue qui suce du sang pour vivre » . Le « sang » que suce cette sangsue peut-être les biens que Tartuffe à volé aux gens.

Il doit également payer pour ses crimes et c'est ce à quoi renvoie : « Prenez vos responsabilités » .

Toute la pièce , ainsi que la chanson , nous montre qu'il ne faut pas avoir ni pitié ni compassion pour Tartuffe .Cela nous ai montrer dans la pièce quand ce dernier veut renvoyer Orgon et sa famille de la maison et dans la chanson : « Te haïr est un acte approprié » .



Geffroy Gwenaël

Publié dans Le théâtre comique

Commenter cet article