Relier : Les fourberies de Scapin

Publié le par lefrancaispourlesniais

Léandre maître de Scapin l'implore de toute ses forces et finit même à ses genoux ! Rien que pour son aide. Scapin ( valet de Léandre )scapin.png

 

 

 

Léandre ( son maitre ) 

 

C'est vraiment le monde à l'envers de voir le maître a genoux devant son valet en l'implorant les mains croisées ; au début devant Léandre, Scapin se moque même de lui ; après les injures lui étant faites juste avant ( il se venge) Léandre persiste a le supplier mais Scapin ne craque pas et continue son petit jeu en le menacent même de l'abandonner.

 

Devant ces paroles et à bout Léandre se jette à ses genoux désespéré et implore qu'il reste a ses côtés et qu'il l'aide. Scapin cherchant seulement l'humiliation de son maître est totalement ravi devant cet scène et accepte enfin de l'aider.

 

On peut donc dire que Léandre est ''perdu'' sans son valet et il serait près à tout pour qu'il aide, même à l'humiliation devant ses proches et à pardonner tout ce qu'il lui a fait qu'il n'approuvait pas, ce qui arrange bien Scapin qui en profite à son avantage. Scapin lui est d'une aide très précieuse quand il a des problèmes, quand il n'ose pas, quand il a besoin de quelque chose car Scapin est un être très fourbe ce qui ne déplait pas à Léandre quand il a besoin de ses fourberies, mais il se fait tout de même désirer allant même jusqu'à que son maitre se mette a genoux.

 

J'ai donc associé cet image à la scène que je vous est présenté car elle me semblait la plus approprié.

 

Par la suite, Léandre dit a Scapin '' Tout beau, Scapin'' devant cet phrase Scapin réagit et lui répondit avec une petite menace ''vous moquez-vous ? ''

Ont observe alors la domination de Scapin sur son maitre (Léandre) C'est encore le monde a l'envers car normalement ce n'est pas le valet qui reprend la maitre mais l'inverse.

 

DORVAL Florian

Publié dans Le théâtre comique

Commenter cet article